Rechercher

Déplacement

En tant qu’homme vivant dans un monde d’homme fait par l’homme et pour l’homme, je ne peux que constater les ravages que ceux de ma race continuent de provoquer au nom du profit sans limite. De par ce conditionnement, je fais partie de ces dominateurs sûrs et certains de leurs bons droits et de leur supériorité sur l’autre. Mon avenir serait-il donc déjà écrit et connu ?


Bien heureusement, une partie de moi, refusant de supporter en elle les traces de ce passé immonde, m’a amené, il y a quelques années à rencontrer un travail proposé par un Nagual. Ce travail, inconnu en occident, a initié en moi un déplacement. Et, ce déplacement transforme progressivement la relation que j’ai avec mon propre corps et le mystère qu’il contient. Il m’amène à ouvrir les yeux et les oreilles sur ce que les hommes, dont je fais partie, ont fait à cette planète et à la femme.


Passées la peine et la tristesse que ces constats ont amené, il s’est petit à petit installée une détermination farouche à refuser, encore et encore, les traces de cet ancien monde et à créer un autre possible pour l’homme que je suis. Un autre possible où l’intolérance peut enfin faire la place au respect pour l’autre et où l’humain se réconcilie avec lui-même et la vie qu’il contient.

Tout récemment, il est venu à moi la fierté d’avoir pu, avec d’autres hommes, faire un pas vers cette nouvelle histoire.


Et il y avait aussi des larmes de joie et de gratitude, pour l’Ami, qui coulaient dans mon cœur.

Alors, quelle consternation, quand je découvre sur internet, que les trésors que cet ami a déposé dans cette voie, celle-là même qu’il a créée pour le futur de l’être humain, sont pillés, encore, pour le profit et pour l’ego.

Et quelle rage aussi d’entendre la calomnie qui plane sur la femme qui conduit ce travail et à travers elle, sur les femmes qui en font partie.

Je choisis de transformer cette rage en une colère chaude, un moteur qui anime une volonté de continuer à désincruster en moi les traces de cet homme voleur, sourd et aveugle que je contiens !

Posts récents

Voir tout

Celui qui a écrit « l'enfer c'est les autres » n'a jamais vécu l’expérience du confinement. Entre nous, il aurait sans doute même rencontré des difficultés à le conceptualiser. De là à penser que je f

Ce pour quoi elle est sur terre et qui lui a été volé depuis des siècles. Ni l’endroit ni l’envers d’une définition. Ni la femme sauvage, ni la femme des origines. Ni la femme émancipée collée aux pro