Rechercher

A l'ami

D'où vient ce journal ? D'un ailleurs. D'où viennent ces femmes ? D'une mystérieuse lignée. Qui sont-elles ? Personne ne le sait, pas même elles. Le connu ne les intéresse pas, c'est l'inconnu qui les aimante. D'où écrivent-elles ? De nulle part. D'un lieu où aucun pouvoir ni aucun savoir n'a jamais pu planter son drapeau, et ne le pourra jamais. Pourquoi écrivent-elles ? Certainement pas pour sauver le monde. Récupérant leur propre monde, les femmes du lundi sont les femmes de leur propre futur, la pointe d'une émergence sans preuve. Qu'est-ce qu'elles veulent ? Nous l'ignorons. Mais elles parlent, elles écrivent. Nous les avons rencontrées, voici leur écriture. Qu'est-ce qui règne entre elles ? La joie, la vie à faire exploser les planètes. Un merci infini au Nagual qui a créé l'espace et le possible pour les femmes de ce « 5ème » millénaire, et pour la vaste connaissance qu'il a semée, A notre ami, Luis Ansa, et au peintre, Gratitude à l'homme pour sa tendresse et sa patience. Un tendre baiser

Posts récents

Voir tout

Je récupère ma genèse

Je suis née femme dans ce monde et lorsque j'ai voulu récupérer ce qui fait mon origine et mon expression à moi j'en étais incapable. Est-ce qu'il était trop tard ? Est-ce que le taraudage des siècles

À qui nous obéissons ?

À des lois vieilles de trois mille ans : La loi du livre - la femme est inférieure à l'homme en tous points. - elle est née d'une côte - la femme est coupable d'un péché, celui d'avoir mangé une pomme

© lafemmeconscience « La femme, la conscience ignorée de l’homme »