Rechercher

Jeu pipé

La bonne ou la mauvaise conscience,

La bonne ou la mauvaise foi,

La bonne ou la mauvaise pioche, - bon ou mauvais karma - ?

La bonne ou la mauvaise expérience ?


Décidément ces cartes manquent bien de fantaisie ! On tord le cou d’un côté, de l’autre, on retourne la face en haut en bas, devant derrière, pas d’alternative. Quelle tristesse ! Qui les a ainsi inventées pour donner si peu envie de jouer ?

La vie qui désirait la partie, fort déçue, cherche en vain la carte du désir, de l’étonnement, de l’inconnu, de l’amour, de la joie.


Elle n’aime pas ce goût de menace à odeur d’encens et préserve son parfum.

L’amoureuse s’échappe, espiègle, et décide de brouiller le jeu, prend pour alliée la femme, et vole l’humain qui dans la mémoire de sa première heure est venue pour l’honorer.

Collée à l’odeur de sa peau, à l’humidité de son palais, et à la chaleur de son ventre, l’alliée dans la bonté de sa chair, active son imagination.


Dans le jeu de l’infini des possibles, elle ajoute la carte VIVRE et la carte tendresse pour l’humain en devenir. Autour de la foi, elle glisse un peu de miel, et donne goûts et matière à l’expérience : douce ou âpre comme la pulpe de la mangue, volatile comme la mousse des œufs à la neige, rocailleuse ou sableuse comme la terre de son pays. Dans la règle du jeu, elle rajoute : pioche au choix, illimitée et non raisonnée. Plaisirs du corps variés et garantis.

De la conscience, bonne ou mauvaise, elle ne sait que faire, son odeur à parfum de jugement et d’introspection traverse l’image. Même un bon passage sous l’eau ne saurait l’éliminer, mieux vaut s’en débarrasser ! Se trouverait bien toujours quelqu’un pour se l’accaparer et en faire commerce …

Et c’est ainsi qu’en grande complicité, proclamant leur royauté, la Vie, la femme, l’homme, les enfants venus pour s’émerveiller et qui voudrait bien s’associer entrèrent dans le 3ème millénaire.

Posts récents

Voir tout

Celui qui a écrit « l'enfer c'est les autres » n'a jamais vécu l’expérience du confinement. Entre nous, il aurait sans doute même rencontré des difficultés à le conceptualiser. De là à penser que je f

Ce pour quoi elle est sur terre et qui lui a été volé depuis des siècles. Ni l’endroit ni l’envers d’une définition. Ni la femme sauvage, ni la femme des origines. Ni la femme émancipée collée aux pro